Atelier d'écriture n°12

Choisissez une vieille photo dans l’album de famille, et écrivez une histoire, un souvenir à propos de cette photo.
Adèle

Ma grand-tante Adèle est née au siècle dernier. Enfin, celui encore d’avant, en 1890. J’ai toujours vu sa photo encadrée sur le buffet chez ma grand-mère. Adèle, sa petite sœur, y pose dans une robe blanche en dentelles, parée de quelques bijoux discrets : un collier de perles et des boucles d’oreilles assorties. Sa mère l’a coiffée pour l’occasion avec un fer à friser, afin de lui cranter les cheveux pour tenter de discipliner sa « tignasse », comme elle disait. Sur cette photo datant de 1910 immortalisée chez « Coutanceau », studio renommé de Bordeaux, Adèle a 20 ans. Elle est souriante, confiante en l’avenir. En effet, elle vient de se fiancer avec André, un employé de l’usine de son père. André est chef d’atelier, un beau parti : 25 ans, grand, brun, moustachu et barbu, semblable à Landru qui lancera la mode un peu plus tard. Adèle et André se marièrent l’été suivant. La fête eut lieu sous les tilleuls d’un grand parc à la campagne, avec les familles des conjoints. Il y eut peut-être des photos prises que je n’ai jamais aperçues. La petite Marguerite naquit un an plus tard, précédant Paul, puis Agnès.
Pendant l’été 1914, l’Allemagne et ses alliés déclarèrent la guerre à la France et ses partenaires. André s’engagea immédiatement dans le conflit, heureux et fier de servir la patrie. Pendant ces années d’affrontements, les canons ennemis produisirent d’énormes dégâts humains, de même qu’une maladie, la grippe, attribuée à l’Espagne. Les trois enfants en bas-âge furent décimés en quelques mois. André disparut dans les tranchées, et Adèle, folle de chagrin, ne leur survécut pas.
C’est donc la seule photo que l’on possède d’elle, souriante, confiante en l’avenir.

Aucun commentaire: